Le projet JÅCK

Genèse

Alliés

Une chose ressort de la recherche d’idées pour l’intrigue et la blessure de l’ange : il semble intéressant que l’ange soit un faux.

Un ange déchu, un ange diabolique, un humain qui se fait passer pour un ange, un ange corrompu, une fausse blessure… L’histoire n’est pas conçue que nous avons déjà un revirement de situation! Bravo!

J’opte pour poursuivre dans cette direction. Mais dans ce cas, il faut se questionner sur sa relation avec Jack.

Est-ce que le faux ange est un allié du faux prêtre ou son ennemi?

La parole est à vous!

Publicités

9 réponses à “Alliés

  1. Sylvain 29 janvier 2011 à 22:20

    Ça sonne faux toute cette affaire-là jusqu’à présent, non? Et qui dit vrai là-dedans? De toutes façons, ils n’ont pas l’air bien bien gentils ces deux-là. J’opterais pour l’individualisme-association… Je veux dire que les deux ont chacun leurs propres intérêts qui sont divergents. Mais, un ennemi commun, ou une situation imprévue, les convaincs de s’associer… mais vraiment pas longtemps! Toujours sur la défensive l’un par rapport à l’autre. L’autre tentant de prévoir le sale coup du premier. Le tout, dans un contexte où l’ennemi commun est clairement plus fort qu’eux. L’ennemi commun? Le VRAI je-sais-pas-quoi! (du moins, c’est ce que l’on croit)

  2. Maxime DeBleu 30 janvier 2011 à 21:32

    @Sylvain : Ton idée d’une association forcée apporte quelque chose d’imprévisible à l’histoire. Les embûches et péripéties menaceraient de rompre cette association à tous moments. Une bombe à retardement. Suspense.

  3. Charlotte 31 janvier 2011 à 00:17

    Pourquoi pas une partie de Jack, tout court?

    S’il est un criminel, est-il un vrai criminel, dans le sens où… dans la plupart des oeuvres, ce qu’on voit, c’est que le « héros » de l’histoire a mal agit pour sauver sa vie ou celle de quelqu’un d’autre, le mettant dans une situation où il n’a pas le choix d’agir ainsi. Les oeuvres où la dualité du personnage est vraiment mise en valeur ne sont pas très courantes. On a tous un côté sombre et un côté lumière. Est-ce qu’il a été « mauvais pour de vrai »? Donc..

    L’ange pourrait être la partie lumière de lui-même, blessée par le côté sombre. Ça a été suggéré dans un com. sur un autre billet. J’aime bien cette tournure.

  4. PL 31 janvier 2011 à 10:24

    L’ange ne doit pas être un allié de Jack.

    Si c’est son allié, il va le reconnaître tout de suite et ça va défaire tout le mystère potentiel autour de l’ange (qu’il soit faux ou non)

    Mais, il n’est pas obligé d’être un ennemi non plus. Il peut être un personnage neutre qui vient simplement corser l’histoire.

  5. scrypticwriter 31 janvier 2011 à 20:32

    oui, je pense comme sylvain qu’une association forcée est gagnante. un intérêt commun, mais temporaire. ils se rendent tout deux compte que quelqu’un (quelque chose) fait quelque chose qui leur nuit – quelqu’un possède le graal qu’ils cherchent l’un comme l’autre. alliés circonstanciels, quoi.

  6. Maxime DeBleu 1 février 2011 à 08:44

    @Charlotte : Que l’ange soit une partie de Jack me fait aussi penser à un autre commentaire où on suggerait un trouble mental. Est-ce que Jack serait aux prises avec des hallucinations et l’ange serait une projection de son subconscient?

    @PL : L’ange serait à l’extérieur du conflit de l’histoire (conflit à définir, bien sûr). Sa présence serait le point de départ de l’histoire, mais il n’en serait pas un acteur principal.

    @scrypticwriter : J’ai l’impression que cette idée nécessite quelque chose de gros et très dangereux comme opposition pour expliquer cette alliance improbable. Hum. C’est peut-être même une grave menace pour d’autres aussi. L’humanité?

    • scrypticwriter 1 février 2011 à 15:10

      pas certain. il se peut que ce soit très égoïste comme projet. pour l’un comme pour l’autre…

  7. Alexandre 8 février 2011 à 05:37

    Qu’est-ce que Jack allait faire dans le sous-sol de la chapelle, et pourquoi l’ange blessé – qu’il soit ou non un véritable ange blessé – se serait réfugié précisément à cet endroit?

    Si au départ, lors de leur rencontre, ils sont tout aussi surpris et méfiants l’un que l’autre, au fil de leurs échanges se découvriront-ils un objectif commun, ou des objectifs individuels requérant une collaboration, et progressivement, la réponse à la question ci-haut s’éclaircira. Peut-être?

  8. Maxime DeBleu 9 février 2011 à 20:14

    @Alexandre : Une relation basée sur la méfiance, qui évoluera dans un sens ou dans l’autre en cours d’histoire, permet de laisser un certain/mystère et d’avoir un élément de surprise plus tard dans le récit. Une autre bonne idée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :